La Journée Mondiale de la Culture Africaine 2019
Par Jeune Afrique - 24 juillet 2018 à 09h03 | Par Léo Pajon - Mis à jour le 24 juillet 2018 à 14h11


L'Afrique septentrionale accueille le Comité International pour la Mobilisation de la JMCA et le RAPEC, les 22, 23, 24 janvier 2019 à Tunis - Tunisie pour la Célébration de l'Afrique, Berceau de l’Humanité.

Le Comité International pour la Mobilisation de la JMCA & la Ligue Mandela Pour la Paix et le Développement présentent la JMCA 2019 qui aura lieu le 24 janvier 2019 à Tunis. "Nous faisons la promotion de la JMCA, afin que l’humanité entière célèbre ensemble son origine commune le 24 janvier de chaque année".
  D‘abord un grand merci aux plus hautes autorités tunisiennes qui ont accepté d’accueillir le RAPEC et le Comité International pour la Mobilisation de la JMCA, en vue de la célébration de la JMCA 2019, dans la prestigieuse Cité de la Culture de Tunis. Nous tenons à saluer également la Ligue Mandela pour la Paix et le Développement (LMPD) pour sa volonté de co-organiser avec nous, l’édition JMCA TUNISIE 2019, pour la première fois en Afrique Septentrionale.


Madame Amel Hachana, cheffe de cabinet du ministre des affaires culturelles de la Tunisie, et monsieur Marzougui Bouali vice-président de la ligue Mandela pour la paix et le développement aux côtés de John Dossavi, président du RAPEC.

Le rapport Général dudit Congrès a été présenté le 14 février 2012 au siège des ACP à Bruxelles (Belgique), en partenariat avec le Secrétariat Général des ACP, qui propose que l’Afrique, berceau de l’humanité, se dote d’une date symbolique pour la célébration de sa culture. Cette recommandation a été consolidée le 6 décembre 2012, dans le cadre de la 6e Édition du Sommet africain des collectivités locales,  AFRICITÉS, à Dakar au Sénégal, organisée par  la CGLUA, autour de la culture dans la ville, sur le thème «La créativité et l’innovation au cœur des enjeux de développement du territoire ».

L’origine de la JMCA - Journée Mondiale de la Culture Africaine

Sur la proposition du Président-fondateur de l’ONG RAPEC, la JMCA est retenue comme une des recommandations fortes issues du premier Congrès Panafricain organisé les 17 & 18 novembre 2011 à Lomé (Togo), sur le thème : « La Culture, levier du développement en Afrique », organisé par le RAPEC en collaboration avec l’Unesco. Cette initiative est soutenue par Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), le Groupe des Pays d’Afrique des Caraïbes et Pacifique (ACP) et de plusieurs institutions internationales..



Le rapport Général dudit Congrès a été présenté le 14 février au Siège des ACP à Bruxelles (Belgique), en partenariat avec le Secrétariat Général des ACP, qui propose que l’Afrique, berceau de l’humanité, se dote d’une date symbolique pour la célébration de sa culture.


Cette recommandation a été consolidée le 6 décembre 2012, dans le cadre de la 6e Édition du Sommet africain des collectivités locales, AFRICITÉS, à Dakar au Sénégal, organisé par Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), autour de la culture dans la ville, sur le thème La créativité et l’innovation au cœur des enjeux de développement du territoire.

Remise des Prix

Conformément à sa Charte et à ses objectifs visant à contribuer à donner une image positive à l’humanité, chaque 24 janvier, l’ONG RAPEC décerne le Grand Prix de la JMCA.

Grand Prix de Mérite et les Prix « Coup de cœur » des distinctions qui visent à récompenser celles et ceux qui luttent pour le vivre ensemble et pour la paix entre les peuples, ainsi qu’au meilleur entrepreneur culturel de l’Année, qui par leur créativité, leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent à valoriser l’activité culturelle.



La célébration annuelle de la JMCA, le 24 janvier, Journée Mondiale de la Culture Africaine

Pourquoi le 24 janvier ?

En choisissant le 24 janvier comme date de la JMCA, l’ONG RAPEC et ses partenaires veulent rendre hommage à l’Union Africaine (UA) qui, le 24 janvier 2006, a adopté la Charte de la Renaissance Culturelle Africaine.     
                                                                                              
En quoi est-ce innovant ?

La JMCA propose à l’ensemble de l’humanité de célébrer son origine commune le 24 janvier de chaque année. une opportunité pour les passionnés de la culture africaine et aux différentes structures associatives et institutionnelles de participer à la valorisation et à la promotion du vivre ensemble et la paix entre les peuples. C’est la première fois dans l’histoire de l’Afrique qu’une date symbolique est universellement instituée pour que tous puissent se retrouver en communion chaque année.

La JMCA, de quoi s’agit-il ?

• Fixer un rendez-vous annuel d’immersion et de célébration, être un outil de promotion pour le berceau de l’humanité.
• Offrir une opportunité pour favoriser et encourager le jumelage entre les villes qui font du 24 janvier la JMCA, une journée de retrouvailles, une tribune de promotion sur le rôle de la Culture, comme un des leviers de développement de nos territoires.
• Encourager la participation de tout acteur, promoteur, passionné de l’Afrique, à célébrer la culture africaine à travers le monde, sous toutes formes : expositions de peintures, photographies, objets artisanaux, performances musicales, concerts, performances théâtrales, lectures de poèmes en public, émissions audiovisuelles, etc.

Demandez le Programme de la JMCA 2019



Lors de la JMCA 2018, plus de 20 événements se sont tenus à travers le Monde, initiés par les associations, les villes, les institutions, les ONG, les établissements culturels et  Scolaires, les promoteurs et les entrepreneurs culturels.

En Afrique
Mali : au Ministère de la Culture et de nombreuses Institutions Culturelles Publiques et privées      
Bénin : à Cotonou, Fethec, Espace Tchif, Fethec, Le Centre, Artistik Afrika, Multicorps, Médiathèque de Diaporas, Yes Papa; à Porto Novo, Centre Culturel Akanga; à Comé, Maison Royale                             
Burkina Faso : à Ouagadougou, Institut Burkinabe
Cameroun : à Yaoundé, Amicale des Chefs Traditionnels de Yaoundé III
Togo : à Lomé, Filbleu Aréma, Space Level  
                         
En France

Paris : à l’IESA (Ecole Internationale des Métiers de la Culture                                                                                                                et du Marché de l’Art) et Lycée Polyvalent d’Alembert Paris 19 ème             
Bagneux : à la Maison de la Musique et de la Danse
Toulouse : à l’Espace des Diversités et de la laïcité – d’Aubuisson
Sevran : au Club de la Poudrerie
En Norvège
Oslo : à l’Institut Culturel d’Oslo
Aux Antilles : Martinique (Ville Le Robert)

La JMCA est un évènement international célébré  partout dans le monde !)

Et de nombreux autres lieux où les associations et la société civile se sont mobilisées pour célébrer la JMCA

Demandez le Programme de la JMCA 2019

Vous aussi, pouvez organiser la JMCA



Conférence de presse pour la présentation de la JMCA 2019 à Tunis – Tunisie, le 28 juin 2018 à la Cité de la Culture de Tunis.

Chaque organisateur lance sa propre communication. Le logo officiel de la JMCA est une propriété intellectuelle, une marque déposée et ne peut être utilisé, sous quelque orme que ce soit sans autorisation. Pour donner une dimension officielle à votre événement, il vous est fortement recommandé d’adresser une demande officielle pour l’utilisation du logo : jmca@rapec.org ou rapec@hotmail.fr

Le RAPEC en accordant son soutien à vos événements, garantit leur promotion sur son site officiel
www.jmca.in et sur les sites partenaires. Vous êtes également invités à partager toutes vos expériences grâce aux réseaux sociaux  grâce aux hashtags :

#JMCA et #JMCATUNISIE2019

Le RAPEC recense, collecte et diffuse les programmes de toutes les initiatives à travers le monde. Ceux-ci doivent respecter les principes de la célébration de la JMCA - Journée Mondiale de la Culture Africaine.
www.jmca.in et sur les sites partenaires.

Célébrer la JMCA sous toutes ses formes

Voici quelques activités que le Comité de Mobilisation suggère aux organisateurs :
    •    Projection de films d’histoire sur les grandes épopées africaines;
   •    Lecture des contes, poésies et épopées par les personnalités du monde de la culture dans les écoles primaires, collèges, lycées:
   •    Organisation de Cafés littéraires; de spectacles d’humour; de concerts de musiques modernes ou traditionnelles; de parades d’échassiers (ou les grands hommes, Boromo); de spectacles de danses traditionnelles ou modernes ; de défilés de modes (modernes ou traditionnels); de spectacles de cabaret : jongleurs, illusionnistes, acrobates, mimes, magiciens, ventriloques…

Principes d’organisation et conseils pratiques

Concernant l'occupation de la voie publique, chaque organisateur doit prendre connaissance des réglementations en vigueur dans le pays de célébration en matière de sécurité publique et solliciter l’autorisation des autorités compétentes.

Financement des initiatives privées : le RAPEC ou Comité de Mobilisation de la JMCA ne finance aucun organisateur, ni aucune manifestation. Il appartient aux organisateurs de trouver les financements nécessaires à la réalisation de leurs manifestations.

La célébration de la JMCA, chaque 24 janvier, sera une opportunité également pour vous de promouvoir vos productions artistiques et culturelles (poésie, danse, littérature, théâtre, musique, art culinaire…). Une large diffusion du programme officiel de la célébration de la JMCA est assurée par le RAPEC auprès des médias partenaires et sur le site officiel
www.jmca.in. Les informations concernant la programmation sont régulièrement mises à jour.

Pour chaque édition de la JMCA, une affiche officielle est créée par le RAPEC et le Comité de Mobilisation. Elle peut être utilisée par tous les organisateurs privés sur demande auprès du RAPEC ou Comité de Mobilisation de la JMCA. Les affiches imprimées (format 40 x 60 cm) sont à retirer auprès de nos partenaires, afin de les diffuser dans tous les pays participants. Elles sont également disponibles en fichier numérique et personnalisable.

Vous pouvez créer une affiche personnalisée qui respecte l’esprit de la JMCA. Pour assurer une meilleure diffusion de votre évènement, merci d'en informer le RAPEC. Une large diffusion du programme officiel de la célébration de la JMCA est assurée par le RAPEC auprès des médias partenaires et sur le site officiel www.jmca.in. Les informations concernant la programmation sont régulièrement mises à jour.

Partenariats

Chaque organisateur de la JMCA est indépendant. Il est invité à passer les accords de partenariat de son choix dès lors que ceux-ci sont conformes aux principes d’organisation de la JMCA. S’il souhaite un partenariat officiel avec le Comité International de Mobilisation pour la JMCA, il doit faire une demande à l’adresse :
jmca@rapec.org. Si sa demande est validée, il bénéficiera à ce titre d’une couverture médiatique sur les sites officiels du Comité International pour la JMCA.

Respect de la propriété intellectuelle

Les droits d’auteurs et les droits voisins doivent être déclarés aux bureaux des droits d’auteurs locaux (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique). Nous vous suggérons de prendre contact avec l’organisme qui gère les droits d’auteurs dans votre pays pour connaître la législation en vigueur et éventuellement négocier un accord similaire.

Envoyez-nous, après la célébration de la JMCA, vos témoignages, photos et vidéos de vos manifestations pour publication sur le site officiels de la JMCA
sur: jmca@rapec.org ou rapec@hotmail.fr

Rôle du Comité de Mobilisation de la JMCA

Le Comité de Mobilisation de la JMCA est le coordonnateur de la JMCA - Journée Mondiale de la Culture Africaine dont les objectifs se résument aux points suivants :

    •    Proposer pour chaque édition des thèmes, sensibiliser les éventuels organisateurs ou porteurs de projets et leur proposer des conseils pratiques et techniques pour la célébration de la JMCA.
    •    Centraliser et diffuser le programme des manifestations qui se déroulent le 24 janvier dans le cadre de la célébration de la JMCA.
    •    Proposer du matériel promotionnel (logo, affiche officielle, affiche personnalisable) et faire la promotion des événements JMCA.
.

Vous souhaitez devenir membre de la JMCA

Envoyez-nous votre demande à l’adresse
: jmca@rapec.org ou rapec@hotmail.fr.

Les membres du Comité de parrainage

Par leur soutien moral, les membres du Comité de parrainage de la JMCA contribuent à asseoir la crédibilité de notre démarche et à la faire connaître. Le Comité de parrainage est composé de personnalités de sensibilité et d’horizons divers. Les membres du Comité de parrainage sont désignés par proposition du Bureau Exécutif.

Les membres du Comité d’honneur

lLes membres du Comité d’honneur sont composés de personnalités de la société civile notamment. Ils sont sollicités dans le cadre de toutes nos activités (lancements, conférences, évènements culturels…). Les membres du Comité d’honneur sont désignés sur proposition d’un ou plusieurs membres du Bureau Exécutif.

Les membres du Comité consultatif international

Vous êtes promoteurs ou entrepreneurs culturels, vous pouvez intégrer le Comité consultatif sur demande au bureau du Comité de Mobilisation pour la JMCA ou sur proposition d’un ou plusieurs membres, parmi des personnalités reconnues pour leur passion pour les arts et la culture. Ils peuvent être consultés par les membres du Bureau Exécutif.

Les membres actifs pour la Mobilisation

Pour être membre actif, il est nécessaire de faire une demande au Bureau du Comité de Mobilisation pour la JMCA, ou d’être présenté par un ou plusieurs membres de l’association, d’être agréé par le Bureau exécutif qui statue souverainement sur les demandes présentées. Les membres actifs s’engagent à respecter les principes définis dans les statuts.



Mot du Président du Comité de Mobilisation pour la JMCA aux Partenaires et Sponsors



Ça y est c’est parti pour la JMCA 2019 !

L’humanité doit célébrer d’où tout à commencer pour Elle.

La JMCA est une idée, que nous avons réussi à partager avec plusieurs institutions telles que : les organisations onusiennes (UNESCO), les Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), le Groupe des Pays d’Afrique Caraïbe et Pacifique (ACP), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l'Organisation Arabe pour l'Education la Culture et des Sciences (ALECSO)...

À ce titre, par un courrier (réf. ADG/AFR/14/L.66), l’UNESCO a accordé son soutien à la JMCA - Journée Mondiale de la Culture Africaine, par une lettre (réf : ADG/AFR/14/L.64), l’information a été portée à la connaissance des Ambassadeurs du groupe africain. Ce soutien de l’UNESCO a été renouvelé par un courrier du 1er juin 2017 (Réf. ADG/AFR/CEP/17/L52).

Nous ont également renouvelé leur soutien et appui, le Secrétariat Général du Groupe des États d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), par le courrier du 6 avril 2017 (Réf. 8/8/35 [Vol 2]17/ LEO) pour la mise en place de la JMCA - Journée Mondiale de la Culture Africaine.

Le 24 janvier 2016, l’ONG RAPEC et ses partenaires lancent officiellement la Journée Mondiale de la Culture Africaine (JMCA) à Lomé au Togo. Un événement majeur qui a mobilisé les Chefs traditionnels venus de plusieurs pays, les diplomates africains accrédités au Togo. Sans oublier le compte à rebours qui s’était tenu le 24 janvier 2014 en Belgique et au Liban. Le 24 janvier 2018, le RAPEC lance avec ses partenaires la JMCA: au Mali, au Togo, au Cameroun, au Bénin, au Burkina Faso, en France, en Martinique (Antilles), en Norvège...

Le Mali a convié quatre pays aux célébrations : la République du Congo, le Burkina Faso, le Sénégal et le Niger, représentés par leurs Ministres en charge de la Culture. Ont également été conviés : les représentants de l’UNESCO, de l’UA, des Afro-descendants venus des États-Unis, de Cuba, du Brésil, en présence des Chefs traditionnels et des filles (ayants droits) de Kwame Nkrumah, d’Amadou Hampâté Bâ et de Joseph Ki‐Zerbo... JMCA 2019 la Tunisie sera hôte du RAPEC, RDV à Tunis.

Le 31 janvier 2018, au Siège de l’UNESCO, le Président de l’ONG RAPEC et du CIM-JMCA, j’ai présenté la JMCA aux ambassadeurs africains accrédités à l’UNESCO, lors de la réunion mensuelle devant le groupe des pays d’Afrique. Ce projet de la société civile a été salué par les diplomates du continent africain présents à cette réunion du groupe Afrique.

Cette manifestation a besoin d’une grande mobilisation humaine et financière. Nous lançons un appel aux partenaires publics et privés pour mener à bien ce projet. Les partenaires et sponsors bénéficieront d’une grande visibilité sur tous les supports de communication liés à cet événement : affiches, banderoles, t-shirts...

John Ayité Dossavi



Journée Mondiale de la Culture Africaine 2019 :
La Tunisie à l’honneur

Par Le Temps à Tunis le Dimanche 1 Juillet 2018

Une rencontre s’est déroulée jeudi 28 juin dans la salle Sophie El Golli de la Cité de la Culture pour donner le coup d’envoi de la préparation de la tenue de la deuxième édition de la Journée mondiale de la Culture africaine (JMCA) qui aura lieu le 24 janvier 2019.

Une rencontre s’est déroulée jeudi 28 juin dans la salle Sophie El Golli de la Cité de la Culture pour donner le coup d’envoi de la préparation de la tenue de la deuxième édition de la Journée mondiale de la Culture africaine (JMCA) qui aura lieu le 24 janvier 2019, impliquant ainsi notre pays, – et notamment le gouvernorat de Kébili à travers la ligue Nelson Mandela –, dans les préparatifs, le mettant ainsi à l’honneur.

«La Culture, ciment du vivre-ensemble» est le thème qui a été choisi pour cette deuxième édition, avec, donc, pour point de mire notre pays. Tel a été la décision du Comité International de Mobilisation pour la JMCA, dont le président John Ayite Dossavi (également président Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels – RAPEC) était à Tunis pour ce point de rencontre, entouré notamment de Youssef Lachkhem, Directeur général du pôle théâtre de l’Opéra de la Cité de la Culture, Bouali El Marzougui, représentant RAPEC et du Comité de la JMCA en Afrique du Nord, Wadie Ben Ali, président de la Ligue Mandela pour la Paix et le Développement, Mohamed Bououd.

La JMCA a été proposée lorsdu premier congrès panafricain qui s’est tenu en 2011à Lomé, capitale du Togo ; congrès qui a eu pour thème «Culture levier du développement en Afrique», a reçu le soutien de différentes institutions internationales comme l’UNESCO et l’Institut du Monde arabe, et a été officiellement lancée en 2016, toujours à Lomé, par le RAPEC. Ce réseau, créé en 2007 à Ouagadougou (Burkina Faso), a pour principal but de «promouvoir autrement l’activité culturelle à travers la charte de la renaissance culturelle africaine».

Pourquoi Journée mondiale de la Culture Africaine et non des cultures africaines alors que notre continent recèle d’une multitude de cultures ? John Ayite Dossavi, qui a eu l’idée de la JMCA, a tenu à nous répondre que c’était pour marquer la diversité culturelle dans son unicité. De son côté Youssef Lachkhem a souligné que la Culture était le savoir-vivre, la tolérance, l’acceptation, la diversité sous toutes sortes d’expression.

Pourquoi la date du 24 janvier alors que l’Afrique est célébrée le 25 mai ? Première parce que la célébration du 25 mai est une date politique et politisée puisque c’est le 25 mai 1963 qu’a été créée l’Organisation de l’Union africaine (actuelle Union Africaine), à Addis-Abeba (Éthiopie). Deuxième, tout simplement parce que c’est le 24 janvier 2006 que les Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Union Africaine ont adopté la Charte de la Renaissance Culturelle Africaine.

Il est à noter que la JMCA ne concerne pas uniquement la culture africaine sur notre continent mais également la culture afro descendante, ou autrement dit de la diaspora sur plusieurs générations.

Les principaux objectifs de la JMCA sont non seulement de promouvoir la Culture africaine, mais également de permettre à la jeunesse africaine (tunisienne comprise) de se retrouver, de prendre conscience de leurs valeurs culturelles et de les retrouver. 

Même si Kébili soutient cette initiative, la journée, par manque de moyens logistiques, ne sera pas accueillie dans le gouvernorat mais à la Cité de la Culture de Tunis qui devrait fournir tous les moyens nécessaires à sa réussite.

Zouhour HARBAOUI

Illustration : Vestiges de Carthage









3 Août 2018

Abonnez-Vous au Temps

Retour à la Culture

Retour au Sommaire


 INFORMATIQUE SANS FRONTIERES
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact