Présentation


Créé en 1995, ce projet a initialement eu pour but d'améliorer la vie de nombreuses personnes via Informatique Sans Frontières qui est une structure qui s'adresse à tous ceux qui, en France et au-delà, avaient des difficultés à accéder à la culture informatique.

Une inégalité inquiétante se creusait entre ceux qui maîtrisent l'ordinateur et les autres. Les raisons, dont nous rappelons brièvement quelque unes, étaient nombreuses.

>>>>Certains étaient encore trop jeunes pour avoir été formés, ou se trouvaient dans des écoles dont l'équipement — souvent en cours — ne leur a pas encore permis de se familiariser aux machines. La majorité de leurs professeurs cherchaient d'ailleurs eux-mêmes à se former en informatique>>>>

>>>>De nombreuses personnes, nées juste après la guerre, n'avaient pas été initiées pour la bonne raison qu'elles ne pouvaient bénéficier d'un apprentissage qui, alors, n'existait pas.  Il arrivait fréquemment, sauf exceptions, qu'elles redoutent le contact avec un outil qui leur paraissait compliqué>>>>
 

>>>>D'autres encore, se sont lancées dans l'aventure et ont acheté un ordinateur personnel, mais elles faisaient partie des 15% d'acheteurs qui éprouvaient des difficultés à l'utiliser>>>>

>>>>D'autres enfin, et ils restaient trop nombreux, n'avaient pas les moyens de s'offrir un ordinateur. Ils s'initiaient souvent sur le matériel d'un ami, celui d'un organisme, ou même dans un cybercafé. Mais ce n'était pas toujours évident. Ils ne pouvaient pas tous le faire et, dans une société qui fait de plus en plus appel à la culture numérique, notamment en matière d'emploi, ils étaient petit à petit marginalisés>>>>

Notre but a été d'inverser cette tendance


De contribuer, dans la mesure de nos moyens, et les techniques numériques peuvent aussi permettre cela, à imaginer des solutions adaptées qui facilitent la compréhension du monde numérique à ceux qui souffrent de ce qui devient une forme nouvelle d'analphabétisme
>>>>

A tous, nous cherchons à répondre de manière précise. A combler le fossé qui les sépare encore de la richesse potentielle à laquelle il leur faut accéder et, partant, à devenir ou à redevenir des citoyens — à part entière — de la société qui se met aujourd'hui en place. Une société qui s'appuiera en grande partie sur les technologies de l'information et de la communication
>>>>

Cette action s'inscrit donc pleinement dans le sens souhaité par le programme d'action gouvernemental “Préparer l'entrée de la France dans la société de l'information”. Elle accompagne notamment son volet concernant l'éducation. Sa logique est la même, même si sa nature est différente
>>>>



De par le type des techniques employées, notre but n'est pas de remplacer ou de concurrencer l'enseignement et la manière dont il sera dispensé, mais de le compléter en fournissant à ceux qui le désirent les réponses qu'ils cherchent, d'une manière adaptée à la nature de leurs besoins
>>>>

Ceci signifie répondre également aux populations francophones géographiquement éloignées de la France en favorisant leur accès à l'informatique. Dans de nombreux pays, des contraintes humaines et budgétaires empêchent des populations entières de disposer d'un enseignement adapté, notamment dans des domaines aussi spécialisés que l'informatique, donnée pourtant cruciale de leur développement futur. Internet leur offre une chance. Celle de disposer d'une fenêtre sur le monde — si différent du leur — qui se met en place
>>>>

Une possibilité de le comprendre et d'y participer


Nombreux sont les pays qui ont un besoin drastique de cette opportunité aujourd'hui essentielle. Il faut que le contenu, ce qu'ils iront chercher sur le réseau planétaire, corresponde à leurs besoins. Il enrichira du même coup leur connaissance du français. Il s'agit, par conséquent, de commencer par les bases, de leur rendre la main en leur apprenant ce qui, à nous, parait quasi-naturel. Il faut que ces cours existent sur Internet comme autant de manuels adaptés, conçus graduellement, consultables en ligne et accessibles en français. Nous cherchons pour cela à regrouper des acteurs provenant aussi bien de domaines économiques, sociaux que culturels et nous sollicitons l'aide de ceux chez qui ces préoccupations rencontrent aujourd'hui un réel écho. Le travail à accomplir est important mais chaque effort, de par sa nature, sera récompensé en retour
>>>>

Une évolution décisive



>>>>Grande victoire d'Informatique sans frontières, pionnière de la lutte contre la fracture numérique dès 1995 après des contacts à Paris, courant 2003, avec les autorités françaises et sénégalaises qui a abouti grâce à elles, par la reprise de nos thèses au plan mondial, tel que l'a confirmé un article de libération pour notre plus grande joie ! Ceci justifie, d'ailleurs, notre redirection vers les chantiers du symbolique et de l'Information... Elles ont mis fin à nos activités en mars 2005. Nous sommes pleinement conscients des enjeux en cours et heureux des résultats atteints, même si les mouvements mis en marche doivent à présent se concrétiser (et nous y veillerons au travers de notre nouvelle configuration)...

Informatique sans frontières est morte... Vive Informations sans Frontières !   

C'est l'aboutissement d'un rêve qui se réalise sous nos yeux... Cela donnerait presque envie de nous montrer un brin présomptueux et fiers, si nous n'étions pas terriblement conscients de la masse de souffrances qui restent encore à étancher et nous enjoignent instantanément à la retenue. Mais l'idée était bonne. Nous sommes simplement heureux qu'elle ait été reprise par les bons acteurs au bon endroit au bon moment, puisque nous avons été encouragés à l'époque par le Ministère des Affaires étrangères et la DGLF. Aboutir à un tel résultat est un privilège rare qui nous rend au centuple chaque instant investi dans ce projet véritablement extraordinaire. Nous tenons à exprimer notre gratitude aux centaines d'acteurs qui ont jalonné notre parcours. Plus encore, peut être, aux millions de personnes qui seront désormais aménées à jouer un rôle essentiel dans la poursuite des lignes directrices que nous avions ébauchées dans nos publications, et en particulier sur ce site. Nous en conserverons désormais une part à titre de témoignage de nos activités passées afin de mieux ouvrir celles que nous entreprenons désormais.

Information, Médias, Culture, résolution des conflits, économie, lutte contre les pandémies, nature, énergie, développement durable, eau, biodiversité, Nous vous promettons bien d'autres chantiers passionnants...

Africa unite!
>>>>

Gilles Marchand>>>>
Président
>>>>





Retour au Sommaire

INFORMATIQUE SANS FRONTIERES >>>> contact/contact us  >>>>
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact